/// APPEL À CANDIDATURES

Le Nouvel Observatoire Photographique du Grand Est | NOP-GE lance un appel à candidatures aux artistes photographes souhaitant exposer et faire connaître leur travail dans le cadre de la 2e édition de « L’événement photographique » qui aura lieu du 12 mai au 4 juin 2023 :

– Danse avec la Terre – 

Pensée philosophique

En 1972, à 45000km d’altitude la mission Apollo 17 réalise une photographie qui va modifier notre représentation du monde : the blue marble, la terre entièrement éclairée vue de l’espace. Cette mission Apollo se retrouve alors dans son orbite autour de notre planète à créer sa propre ronde, des humains en train de danser avec la terre dans une multiplicité d’orbites et de trajectoires proposant une extraordinaire chorégraphie universelle entre les planètes, les étoiles et l’Humanité.

La Terre est en perpétuel mouvement dans l’espace, dans le temps, au sein d’elle-même, déplacement tectonique, changement climatique, érosion naturelle. L’humanité participe pleinement à certains de ces changements, parfois même, elle les accélère. Pourtant le rapport entre la terre et l’humanité se conçoit dans une relation de respect comme certaines tribus primitives entretenaient des rapports particuliers avec la Terre source de leur bien-être. C’est la danse ce mouvement universelle qui nous donne le ton du sacré dans notre rapport à la terre.

« C’est que la Danse est un art déduit de la vie même, puisqu’elle n’est que l’action de l’ensemble du corps humain ; mais action transposée dans un monde, dans une sorte d’espace-temps qui n’est plus tout à fait le même que celui de la vie pratique. »

Paul Valéry, Philosophie de la Danse 1936

La danse n’est pas un réel palpable, elle s’affirme dans l’espace et le présent. « L’événement photographique » #2 que nous proposons, donne à voir des images qui prêtent à réfléchir sur le thème du rapport que nous entretenons avec la Terre et la danse. La danse, comme un mouvement qui va du déplacement physique au contraintes sociales. La danse comme une chorégraphie d’un monde complexe, contextualisé et singulier.  

L’important n’est pas de figurer, mais de laisser transparaitre, de dévoiler et pouvoir renouveler l’expérience. 

Elle évoque aussi le corps, le corps qui est le lieu d’un autre langage. Les attitudes, les mouvements à la fois identiques et différents.

La pensée philosophique portée par « L’événement photographique » #2 entre en résonance avec le travail des photographes au XXIe siècle.

La photographie comme une métaphore, comme une allégorie, comme une trace, visant à éclairer les nouveaux paradigmes aborder par la photographie contemporaine : représentation du mouvement physique, politique, social, esthétique…  Dans ses différentes acceptions le mot danse, incarne l’affirmation de concepts qui renvoient dans de multiples directions le travail du mouvement à travers le monde.  

Le mouvement n’est plus alors considéré comme un trajet entre deux positions, mais comme un passage ou l’on peut décomposer le flux de l’espace et du temps.  

La danse, la Terre, la photographie se rejoignent dans leurs rapports au temps et au mouvement. 

Dans cette partition, le photographe est l’acteur, il est le chorégraphe, qui met en lumière sa propre singularité temporelle à travers son art, la photographie, dans l’instant et le présent, ou l’enjeu est le destin de la terre et des hommes.

« J’imagine cette photographie ou des femmes et des hommes sont assis sous un grand arbre au bord d’un ruisseau, des feuilles s’envolent sous une rafale de vent, d’une pluie d’orage, où tout le paysage semble pris dans le mouvement de ce vent qui emporte tout. » 

Conditions de participation

– Peuvent participer, tou.te.s les photographes développant un travail artistique ou documentaire d’auteur et ce quels que soient leur âge, leur statut et leur nationalité.

– Il n’y a pas de frais de candidature. 

– Le NOP-GE effectuera la sélection en fonction de la qualité, la cohérence, l’originalité, la singularité et la pertinence des œuvres proposées tout en privilégiant la diversité des regards et des formes photographiques.

– À l’issue de cet appel, chaque travaux sélectionnés seront présentés dans le cadre d’expositions prenant place dans différents lieux de la ville.

– Le NOP-GE ne prenant pas en charge les coûts de production des œuvres exposées, seuls les travaux déjà produits, ou dont le photographe assume le cout de production seront acceptés.

Date limite de dépôt des dossiers : 25 septembre 2022 minuit.

Le dossier devra contenir les éléments suivants :

– Formulaire de candidature dûment rempli en ligne sur https://nopgrandest.org/levenement-photographique-5/

– Un portfolio au format pdf (poids maximum 5Mo) contenant 15 images maxi. + texte de présentation de la série proposée + une biographie.

– Les images .jpeg au format : 1500 pixels sur le plus grand côté / 300 dpi nommées comme suit : prenom.nom_numéro.jpg

– Un lien we-transfer contenant l’ensemble de votre dossier devra être envoyé avant le 25 septembre 2022 minuit via le formulaire en ligne. 

– Les résultats seront communiqués par mail au plus tard le 17 octobre 2022. 


– Ne sera accepté qu’un seul dossier par personne/collectif.

– Les lauréat.e.s seront sélectionné.e.s sur la qualité, la cohérence, l’originalité et la pertinence de la série proposée.

– La décision du jury de sélection est souveraine et sans appel. Tout dossier incomplet se verra refusé.

– Le coût de production des œuvres est à la charge des photographes sélectionné.e.s.

– Le transport des œuvres aller/retour est à la charge du NOP-GE.

– Les frais d’hébergement le soir du vernissage sont à la charge du NOP-GE (une nuit sur place en accord préalable avec l’association et contre justificatifs). Des logements chez l’habitant et proche du festival seront à privilégier.

– Une rémunération forfaitaire au titre de droits d’auteurs sera attribuée à chaque photographe ou collectif.

– La.le photographe atteste que les œuvres sont des créations originales. Il.elle garantit que les personnes qui pourraient figurer sur les œuvres lui ont donné leur autorisation pour la reproduction et la représentation de leur image. 

– Les lauréat.e.s accordent à « L’événement photographique » le droit de diffuser librement leurs images à toutes fins de communication en rapport à « L’événement photographique » (médias, presse, magazines, internet, réseaux sociaux, programmes…). Toute utilisation dépassant ce cadre fera l’objet d’un accord écrit préalable entre les deux parties. Dans l’éventualité de l’édition d’un catalogue photographique du festival, la.le photographe accepte que tout ou partie de ses photos exposées soient utilisées à titre gracieux par l’association. Ce catalogue sera réalisé par le NOP-GE ou un éditeur et vendu au profit du NOP-GE.

– Le NOP-GE s’engage à ne pas exploiter les dossiers et les photos non sélectionnées.

– Le NOP-GE assurera la scénographie en collaboration avec l’artiste.

– Le NOP-GE assure les œuvres exposées pour la durée de l’exposition et à la valeur du coût de remplacement de l’œuvre. Le NOP-GE sera tenu pour responsable en cas de dégradations éventuelles survenues aux dates et sur le lieu de l’exposition en fonction du constat établit à réception de celles-ci.

Sites des éditions « L’événement photographique » :